All posts by Valentin Emiya

Édition du 1er décembre 2016

Édition du 1er décembre 2016

fauteuil2016_220x220

Les sons, ça vous parle ?

Richard Kronland-Martinet

Les hommes proposent, les femmes disposent

Yann Vaxès

À l’assaut des petits diables

Fred Eboko

La beauté de l’abstrait

Ana Lecuona

Peut-on rester jeune dans sa tête ?

Patrick Lemaire

Sherlock Holmes au pays quantique

Caroline Champenois

Le marseillais, langue scientifique ?

Médéric Gasquet-Cyrus (invité surprise)

Édition organisée par des chercheurs, enseignants-chercheurs et autres membres de l’université d’Aix-Marseille/CNRS.
Équipe organisatrice : Sandrine Anthoine, Yannick Boursier, Cécile Capponi, Caroline Chaux, Claire Coiffard Marre, Valentin Emiya, Rémi Eyraud, Núria Gala, Isabelle Galvez, Loïc Larrouzé, Philippe Martinasso, Bruno Torrésani.
Scénographie  : Cécile Siebauer.
Graphiste : Carton Plume.
Langue des Signes Française : Asipsud.
Sonorisation : Didier Villevalois.
Soutiens : DRRT PACA, Région PACA, CNRS, IRD, LabEx Archimède, I2M, LIF, Culture et Patrimoine Scientifique AMU, Culture Science PACA.

Édition Jeunes Chercheurs du 10 mai 2016

Édition Jeunes Chercheurs du 10 mai 2016

La violence est une poupée russe

Rachida Brahim

Battre sans mélanger, ou comment tricher aux cartes

Joël Cohen

La magie des cellules souches

Lisiena Hysenaj

Aristote et l’électricien : le branchement des idées

Paolo Pistone

Le soleil en bouteille

Laurent Valade

Les hommes naissent libres et inégaux ?

Lara Vivian

Édition organisée par des jeunes chercheurs de l’université d’Aix-Marseille/CNRS.
Équipe organisatrice : Léa Atmani, Camille Baudoin, Annamaria Iezzi, Isabelle Galvez, Timothée Kooyman, Loic Larrouzé, Xuan Luo, Christophe Rodo, Christelle Seguin, Alix Thuillier, Didier Villevalois
Scénographie  : Léa Atmani, Camille Baudoin, Annamaria Lezzi, Timothée Kooyman, Xuan Luo, Christophe Rodo, Alix Thuillier, Didier Villevalois
Graphiste : Didier Villevalois
Soutiens : DRRT PACA, Région PACA, CEA, ED 184, LabEx Archimède, LIF, ED 352, Dyn*AMU, Culture et Patrimoine Scientifique AMU, Culture Science PACA.

Édition du 1er décembre 2015

Édition du 1er décembre 2015

fauteuil2015_220x220

Y a-t-il un GPS dans le cerveau ?

Francesca Sargolini

De la nature du calcul au calcul naturel

Sylvain Sené

Avortement : recherches sensibles

Fatoumata Ouattara

Les formes bizarres de l’univers, du trou noir au chiffon cosmique

Jean-Pierre Luminet

Médicaments : en cas d’oubli, consultez votre mathématicien (!?)

Florence Hubert

L’océan pompait, pompe et pompera…

Xavier Mari

Édition organisée par des chercheurs, enseignants-chercheurs et autres membres de l’université d’Aix-Marseille/CNRS.
Équipe organisatrice : Sandrine Anthoine, Cécile Capponi, Caroline Chaux, Claire Coiffard Marre, Valentin Emiya, Rémi Eyraud, Núria Gala, Isabelle Galvez, Loïc Larrouzé, Philippe Martinasso, Hannah Robin, Virginie Villatte.
Scénographie  : Morgane Leseur, Cécile Siebauer.
Graphiste : Ink Design.
Langue des Signes Française : Asipsud.
Soutiens : DRRT PACA, Région PACA, CNRS, IRD, LabEx Archimède, I2M, LIF, Culture et Patrimoine Scientifique AMU, Culture Science PACA.

Édition du 4 décembre 2014

Édition du 4 décembre 2014

Le bon, la brute et le triangle

Jean-Luc Mari

Ma preuve préférée

Alexandre Gaudillière

De l’escarboucle à la noix

Valérie Gontero-Lauze

Immunité contre le cancer

Eric Vivier

Pourquoi ne parle-t-on pas comme on écrit ?

José Deulofeu

De la suffisance du kangourou qui voulait marcher sur Mars

Pascale Chavet

Édition organisée par des chercheurs, enseignants-chercheurs et autres membres de l’université d’Aix-Marseille/CNRS.
Équipe organisatrice : Sandrine Anthoine, Cécile Capponi, Julie Chapelle, Caroline Chaux, Valentin Emiya, Rémi Eyraud, Núria Gala, Isabelle Galvez, Loïc Larrouzé, Claire Coiffard Marre, Hannah Robin.
Scénographie  : Charlotte Lauber, Morgane Leseur, Marielle Pelissero, Cécile Siebauer.
Graphiste : Carton Plume.
Soutiens : DRRT PACA, Région PACA, CNRS, LabEx Archimède, I2M, LIF, Culture et Patrimoine Scientifique AMU, Culture Science PACA.

Édition du 3 décembre 2013

Édition du 3 décembre 2013

Pour quelques volts dans le cerveau

Christelle Baunez

1995, l’odyssée d’Othello

Liva Ralaivola

Biodiversité de la Méditerranée : protéger les espèces ou les espaces ?

Jean-Georges Harmelin

Ty’es fou : on craint dégun. Nasalisation et affrication en marseillais

Médéric Gasquet-Cyrus

Éloge de la parcimonie

Bruno Torrésani

Météo de l’espace : les orages arrivent par les pôles

Michel Marcelin

Édition organisée par des chercheurs et enseignants-chercheurs de l’université d’Aix-Marseille/CNRS épaulés par l’équipe des Treize Minutes Paris.
Équipe marseillaise de la session 2013 : Sandrine Anthoine, Julien Audiffren, Cécile Capponi, Caroline Chaux, Claire Coiffard Marre, Valentin Emiya, Clothilde Melot.
Équipe parisienne de la session 2013 : Jean-Marc Galan, Ludovic Garattini, Catherine Mouligné, Nadia Naski, Samia Serri, Frédéric Tournier, Claire Truffinet.
Graphiste : Arnaud Fullenwarth.
Soutiens : LabEx Archimède, I2M, LIF.

Foire Aux Questions du Public

Foire Aux Questions du Public

C’est quoi ?

Des sessions de 6 intervenants d’horizons divers : 13 minutes de présentation chacun. Chaque année depuis 2013 à l’Alcazar à Marseille et en vidéo sur ce site, dans la lignée des Treize Minutes Paris.

13 minutes c’est court, pourquoi pas plus long ?

Parce que ce format est adapté à une diffusion web.

Parce que lorsque c’est moyennement intéressant, 13 minutes, c’est vite passé.

Parce qu’en 13min lorsque cela pétille, on a soif d’en savoir plus.

Un Marseillais qui fait un discours de 13 minutes seulement, est-ce réellement envisageable ?

Tous nos intervenants étant locaux, c’est un vrai défi. Ceux des éditions précédentes ont réussi à tenir la montre, qu’en sera-t-il cette fois-ci ?

Thèmes et styles des interventions n’ont aucun rapport entre eux, auriez-vous fait une erreur dans la programmation ?

La diversité des thèmes et des styles sont au coeur de la manifestation. Seul point commun entre les intervenants : un contenu à partager, l’envie et le charisme pour le raconter joliment.

Quelle différence avec les TED ou les Treize Minutes Paris ?

La recette est identique mais les ingrédients différents. La manifestation a lieu dans le centre de Marseille, à l’Alcazar. Vous y rencontrerez des personnalités fortes, qui vivent parfois juste à côté de chez vous, à Marseille et dans les environs.

Y-a-t-il moyen d’interagir avec les intervenants ?

Un court créneau est réservé aux questions de la salle. Les intervenants seront également ravis de dialoguer lors du pot à la fin de la session.

Y’a-t-il vraiment un pot à la fin ?

Oui, après la session de 20h, et il est pharaonique. Assistez à l’ensemble de la session pour savoir si nous disons vrai.

Pourquoi deux sessions à 17h et 20h ?

Pour pouvoir vous accueillir toujours plus nombreux ! Les six mêmes intervenants participeront aux deux sessions. Celle de 20h sera traduite en LSF et retransmise en direct en streaming.

Foire Aux Questions des Intervenants

Foire Aux Questions des Intervenants

Pourquoi interviendrais-je ?

Parce que vous anticipez que vous y prendrez plaisir.

Mes interventions habituelles durent 45min, en parlant 3x plus vite puis-je tenir en 13min ?

Certains l’ont tenté. Les risques sont doubles : surchauffe cognitive pour le public et asphyxie pour l’intervenant. Choisissez plutôt un message, une idée, une histoire et profitez de vos treize minutes pour tricoter tranquillement autour.

Si je fais beaucoup plus long, m’arracheront-ils le micro ?

Le risque est réel, le succès de la formule repose sur le rythme des interventions qui se succèdent. Faites au mieux pour rester dans les temps….

Puis-je projeter des diapos ?

Oui. Diapos, sons, tableau noir, objets, tout ce que vous voudrez. Evitez le powerpoint linéaire avec du texte, choisissez plutôt quelques photos pour illustrer vos propos.

Puis-je ne pas projeter de diapos ?

Oui. Vous pouvez même vous asseoir dans le fauteuil et raconter comme au coin du feu.

Qui assiste aux Treize Minutes ?

Étudiants, personnels de l’université, lycéens, habitants du quartier, simples curieux… un public bigarré assiste aux Treize Minutes. Une seule chose est sûre, peu ou pas de spécialistes de la question que vous traiterez. L’immense majorité des présents vous sera donc reconnaissante d’avoir fait une intervention « tout public ».

Et après ?

Si vous êtes d’accord, votre intervention sera filmée puis diffusée le plus largement possible sur internet.